Liens

- Intervenants

- Partenaires



Intervenants



Partenaires de l’ESBA Le Mans dans les modules de recherche :


- La Fonderie / Théâtre du Radeau

Codirecteurs : Laurence Chable et François Tanguy

2, rue de la Fonderie 72000 Le Mans

Tel : 00 33 (0)2 43 24 93 60

www.lafonderie.fr

www.leradeau.fr

La compagnie théâtrale du Théâtre du Radeau a son origine au Mans en 1977. En 1982, François Tanguy en devient le metteur en scène.

Le Théâtre du Radeau s’installe rue de la Fonderie en 1985 et aménage le lieu qui deviendra la Fonderie (association fondée en 1991), inaugurée en 1992. 
La Fonderie repose sur un site occupé anciennement par une fonderie où fut ensuite reconstruite une succursale Renault, bâtiment actuellement en place ; le terme de Fonderie a été repris pour imaginer l’activité du lieu : lieu de création, de travail, de rencontre, de mélange, d’expérience.
Des compagnies et artistes, invités par le Théâtre du Radeau, venant de la France et de l’étranger et menant des recherches dans les domaines du théâtre, de la danse, de la musique, des arts plastiques, de l’écriture, etc., résident et travaillent à la Fonderie pour des durées variables (de quelques jours à plusieurs mois selon les cas) ; les créations issues de ces résidences sont, en général,proposées au public pour quelques représentations sous forme de spectacle ou de présentation de travail.
Le public se trouve ainsi convié à la Fonderie non pas selon un programme de diffusion préétabli sur la durée d’une saison mais selon le rythme de la vie du lieu, des créations et des travaux qui y cheminent.
Des soirées de lecture, des rencontres, et autres types de manifestations marquent également ponctuellement cette vie.

LaFonderie




ISMANS (Institut Supérieur des Matériaux et Mécaniques avancées)

www.ismans.fr

Direction :  M. André Quinquis

02 43 21 40 00

École d’Ingénieurs habilitée par la Commission des Titres d’Ingénieurs français (CTI) mais disposant également d’habilitations étrangères (Québécoise & Allemande) membre en France de la Conférence des Grandes Écoles (CGE), et de l’Université Franco-Allemande (UFA) Le Groupe ISMANS est grâce à la maîtrise de technologies avancées et de partenariats industriels à la jonction entre l’univers académique international et le monde des réseaux d’entreprises.

L’Institut forme des ingénieurs de conception, pour cela il a développé des enseignements de niches & transdisciplinaires particulièrement valorisés sur le marché du travail. Il met pour cela en pratique les modèles de formations avancés (ingénierie virtuelle, modèle eg@ de formation professionnelle internationale, modèle K2C de conception & d’innovation, formation par projets, enseignement de haut niveau sur la toile internationale).
Les diplômés trouvent place dans l’industrie automobile, aéronautique & spatiale et dans l’industrie navale & ferroviaire, la construction, l’énergie et les grands équipements industriels et scientifiques, l’énergie, pour ceux qui choisissent la filière mécanique ; l’industrie des matériaux (verre, pneumatique, plasturgie, aciers, alliages légers, etc.), chimique, pharmaceutique, et cosmétique pour ceux qui choisissent la filière matériaux.

ISMANS




Dominique MARCEAU

Mobile : 06 07 49 04 03

Ingénieur CNAM en informatique – DEST Mécanique spécialisation CFAO (Le Mans et Belfast)
Début de carrière au CERN au sein du dpt. Mécanique durant 2 ans. Développeur outil CAO et formateur dans la société Technal en Suisse.Responsable Digitalisation/Reconstruction de Surfaces et FAO au CTTM (Centre de Transfert de Technologie du Mans). Enseignant à l’ISMANS Chargé des cours deCAO)/informatique et responsable informatique depuis 1995.Enseigne à l'IUT GMP du Mans les Système de Gestion de Données Techniques.Enseigne la CFAO à l’option design d’espace de l’école des beaux-arts du Mans
(axe : relation aux entreprises et/ou aux industries)




Minisini1Benoit MINISINI

Mobile : 06 84 48 87 08

Adresse mail : benoit.minisini@ismans.fr

Ingénieur matériaux master recherche en science des matériaux à l'université de la Méditerranée à Marseille. Doctorat, dans la spécialité science des matériaux, sous la co-tutelle du Dr Ausséré de l'UMR6087 laboratoire de physique de l'état condensé (LPEC) de l'UFR Sciences et Techniques  du Mans et du Dr. Tsobnang de l'ISMANS. Son travail a porté sur la modélisation et la simulation moléculaire de matériau nanocomposite à base de polypropylène chargé de nanoparticules.

Depuis enseignant chercheur à l'ISMANS dans des domaines d'activité tournés vers la modélisation et la simulation des matériaux à l'échelle nanométrique."
(axe : recherche nouveaux matériaux)

Minisini2




ENSIM : Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs du Mans

Direction : Pascal LEROUX, chercheur du Laboratoire Iformatique de l’Université du Maine, spécialiste de l’Environnement Informatique pour l'Apprentissage Humain (EIAH), Apprentissage Collaboratif Assisté par Ordinateur (ACAO), Robotique Pédagogique, machines partenaires, instrumentation des activités du formateur, ingénierie éducative.

ENSIM1ENSIM2ENSIM3

L'école forme en trois ans des ingénieurs en systèmes de mesures, vibrations et acoustique. Ses missions s’étendent également à la recherche, la formation continue, les transferts technologiques aux entreprises, autant en France qu’à l’international, grâce à des équipements de haut niveau (Salle blanche, laboratoire d'optique, laboratoire de transferts vibratoires).
Après 3 semestres de tronc commun, les cursus se diversifient en s’appuyant sur la recherche à l’Université du Maine, selon deux options :
. Systèmes de mesures : Capteurs, détection, informatique industrielle
. Vibrations et acoustique : Vibrations mécaniques, transfert et modélisation vibratoire.
Privilégiant l’apprentissage par l’expérience, deux tiers du temps de formation sont constitués de travaux dirigés (~700 h) et de travaux pratiques (~700 h), ainsi que de ~280 h de projets en équipes.
Les ingénieurs ENSIM s’insèrent principalement dans les secteurs de l’automobile, de l’aéronautique, des transports, avec des fonctions d’études, de mesure et/ou de qualiticien.




François GAUTIER

Professeur au Laboratoire d’Acoustique de l’Université du Maine, spécialiste de Vibroacoustique des Structures il enseigne à l’ENSIM où il a en charge l’organisation des projets d'élèves ingénieurs
(axe : vibroacoustique)

Gautier1Gautier2Gautier3




LAUM (Laboratoire d’Acoustique de l’Université du Maine)

Direction : Yves AUREGAN, Directeur de Recherches au CNRS

Le Laboratoire d’Acoustique de l’Université du Maine a été créé en 1982. Le LAUM est une Unité Mixte de Recherche de l’Université du Maine et du CNRS. L’effectif du Laboratoire est d’environ 80 personnes. Ses activités sont centrées principalement sur l’acoustique « de l’audible » mais le laboratoire a intégré depuis quelques années de nouveaux thèmes de recherche dans le domaine des vibrations et des ultrasons.
Les études effectuées au LAUM sont regroupées selon trois thématiques complémentaires :
• Acoustique et Mécanique des Matériaux
• Transducteurs
• Vibrations, Acoustique Guidée et Écoulement
Les études portent sur la propagation des ondes dans les fluides (au repos ou en écoulement) et les solides (matériaux poreux, granulaires ou composites, structures vibrantes) ainsi que sur les mécanismes de couplage. Ces recherches ont pour objet de comprendre les phénomènes physiques mis en jeu en privilégiant le développement de modèles analytiques et d’études expérimentales associés aux simulations numériques nécessaires.
Vibrations, Acoustique Guidée et Écoulement
Les activités de recherche concernent la résolution de problèmes liés au rayonnement de sources sonores, qu’il soit souhaité (facture instrumentale) ou non (aéronautique, rayonnement de structuresvibrantes…). Les travaux menés dans ce groupe abordent des problèmes théoriquement, numériquement, expérimentalement (développement de systèmes
LAUMde mesure).
L’équipe VAGUE accueille les 4 Opérations de Recherche suivantes :
• OR Vibro-Acoustique des structures François GAUTIER
• OR Guides Inhomogènes ou avec Écoulement V. PAGNEUX
• OR Acoustique Urbaine Christophe AYRAULT
• OR Physique des Instruments de Musique : J. GILBERT




Société CEP

www.cep-proto.fr

contact : Karine Tolmont responsable commercial

Tél: 02.43.51.20.31

ktolmont@cep-proto.fr

12 ans d'expérience dans le prototypage rapide
Large panel de technologies du premier prototype à l'injection d'une petite série.
CEP utilise une large gamme de matériaux afin de répondre au mieux aux cahiers des charges de ses donneurs d’ordre.
CEP utilise une large gamme de polyuréthanes avec des caractéristiques mécaniques et thermiques se rapprochant des caractéristiques des pièces injectées.Les pièces dupliquées peuvent être souples ou rigides.
Atelier spécifique pour la duplication haute définition.
Chez CEP, Les modèles de fonderie sont obtenus :
-par frittage de poudres polystyrène.
-en cire par la technologie thermojet.
-en cire via des outillages silicone,
-en Quick Cast par la technologie de stéréolothographie
-en cire injectée via des outillages aluminium.
(axe : Réalisation de prototypes par le biais des hautes technologies de conception industrielle)

CEP1CEP2CEP3CEP4CEP5



Fonderie BOLLEE

Dominique Bollée est le descendant d’une famille de fondeurs itinérants originaires de l’est de la France qui fondaient les cloches « à façon » depuis le 18e siècle au pied des églises auxquelles elles étaient destinées.
Pour l’essentiel, il en perpétue la technique traditionnelle dans sa fonderie d’Orléans et il a accepté de nous transmettre son savoir technologique pour nous permettre de réaliser deux cloches, en ré et en do, dans les ateliers de l’Esba TALM.
Ce passage initial a été précieux pour engager notre recherche et articuler nos perspectives à partir d’une mémoire technologique de haute précision.

Fonderie




ESGT (Ecole Supérieure des Géomètres et Topographes)

www.esgt.cnam.fr

Direction : Laurent Polidori. 

Professeur Titulaire de la Chaire de Géomatique du CNAM

02 43 43 31 00Esgt_mans

 Créée en 1946 au sein du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), l’ESGT est habilitée par la Commission des titres d’ingénieur (CTI) à délivrer un diplôme d’ingénieur.
Elle est aujourd’hui associée à la Chaire de géomatique du Cnam.
L’ESGT est le premier établissement français de formation dans les domaines de la topographie et du foncier. Elle est l’une des trois écoles permettant l’accès à la profession de géomètre-expert après deux ans de pratique professionnelle. L’autre voie d’accès à l’Ordre des géomètres-experts est celle du DPLG, destiné aux techniciens confirmés et dont l’ESGT est le centre d’examen. L’ingénieur de l’ESGT est un spécialiste de la mesure, de la surveillance et de la représentation de la surface de la Terre, ainsi que la délimitation de la propriété, de ses aménagements et de l’expertise foncière et immobilière. L’ESGT propose également des modules de formation continue et un master « géomatique » en partenariat avec d’autres établissements.
Installée au Mans depuis 1997, L’ESGT bénéficie d’un important soutien des collectivités territoriales. Elle héberge l’antenne locale du Cnam et entretient un partenariat avec les établissements d’enseignement supérieur de la région. 




MILSON (Pour une anthropologie des milieux sonores)

www.milson.fr

Direction : Christine Guillebaud

CNRS, Centre de recherche en ethnomusicologie, CREM-LESC/Université Paris-Ouest Nanterre

cguillebaud@free.fr / christine.guillebaud@mae.u-paris10.fr

Le collectif MILSON propose de dresser un état des lieux des problématiques et méthodes utilisées dans différents champs disciplinaires (architecture, sciences humaines et sociales, arts, acoustique, entre autres) pour étudier ou expérimenter les environnements sonores dans leur contexte de production et de perception. 
Membres :
Vincent Rioux (Pôle numérique, ENS Beaux-Arts, Paris)
Victor A. Stoichita (Chercheur postdoctorant, Instituto de Etnomusicologia/INET, UNL, Lisboa)
Olivier Féraud (Postdoctorant, Laboratoire d’Anthropologie Urbaine/LAU-IIAC, Ivry-sur-Seine)